IMG_0099

Un texte d'Immocarpé

J’ai besoin…
que vous respectiez mes choix, mes refus, mes envies…
que vous me laissiez vivre, tranquille,
que vous me fassiez confiance,
que vous ne vous mêliez pas de mon « éducation » (j’ai déjà des parents qui m’accompagnent, même si leur façon d’être avec nous ne correspond pas à vos idées),
que vous ne me jugiez pas, que vous ne me prêtiez pas de mauvaises intentions
que vous ne m’humiliiez pas
que vous ne me donniez pas d’ordres, que vous ne me forciez pas (sauf interdit de base, pour le respect fondamental et la sécurité de chacun), que vous ne me punissiez pas, que vous ne me menaciez pas,
que vous ne me frappiez pas, que vous respectiez mon corps
que vous respectiez quand je vous dis « non » et/ou « arrêtes! »
que vous ne parasitiez pas nos relations frères/soeurs, que vous ne nous montiez pas les uns contre les autres avec votre logique conflictuelle…

Je suis un individu enfant.
Je ne suis pas inférieur à vous.
Je ne vous dois pas obéissance.
Ma voix vaut autant que la vôtre.

Ne vous permettez pas à mon égard des remarques et des gestes que vous n’oseriez faire à un autre individu adulte.

Je ne suis pas votre jouet, ni votre souffre-douleur.
Je ne suis pas ici pour vous subir, mais pour vivre MA vie.

Foutez-moi la PAIX!!!
J’ai déjà des parents qui s’occupent de moi.

J’ai droit à ma liberté. J’ai droit au RESPECT!
N’étouffez pas MA respiration!

Je ne suis pas venu vous parasiter, ni vous soigner, mes parents m’ont convié auprès d’eux. J’ai droit aux égards de l’invité de marque.

Ne trichez pas, j’ai la capacité que grand nombre d’entre vous ont oubliée, de sentir ce qui est sincère et ce qui est faux. Si vous avez à faire des efforts pour ne pas me heurter, merci! Cela me suffit, n’allez pas plus loin. Je n’ai pas besoin que vous fassiez semblant dans vos sentiments envers moi. Soyez généreux par plaisir de partager dans l’instant. N’attendez rien en retour. Mon sourire, mes yeux qui brillent de joie, l’expression de mon plaisir, valent mille fois plus que des remerciements différés et téléphonés.

Vous voudriez:
que je sois poli,
que je vous embrasse sur commande,
que je me tienne « bien »,
que je vous obéisse,
que je sois « sage » et « gentil », lisse et docile, maléable et facile…
Vous confondez dressage et éducation!
Alors que la plupart du temps,
vous ne saluez pas les enfants,
vous faîtes comme si j’étais invisible, vous parlez comme si j’étais absent,
vous vous permettez de me parler sur un ton peu respectueux,
vous m’envoyez balader,
vous ne m’accordez pas votre confiance,
vous ne me dîtes ni s’il te plaît ni merci.

Bannissez les mots:
caprice…
comédie…
jalousie…
oedipe…
etc…
avec lesquels vous empoisonnez notre nature profonde qui est bonne,
et qui vous servent de remparts à vos propres dysfonctionnements.

Et évitez tous les étiquetages:
timide… grincheux… geignard… feignant… trouillard… méchant… gentil… sage… précoce… lent… chipie… agressif… colérique… difficile… mignon… bébé… vilain… cochon…
et abstenez-vous de m’envoyer des remarques insultantes (bouh vilain pas beau berk cochon pas gentil dégoûtant méchant!!!)
Je suis un enfant, naturellement « bon ». Si mon comportement dévie vers l’agressivité, la violence, l’irrespect, etc… il est en retour à ce qu’on me fait vivre (manque de liberté, laxisme, insultes, agressions, violences en tout genre…). Et pour que je puisse m’adoucir, il faut faire ma vie plus douce, il faut mieux me respecter, au lieu de m’enfoncer cruellement.

Ne faîtes pas de nos relations une compétition.
Ni vous ni moi ne « commandons » ici.
Cessez de penser que je suis fourbe, manipulateur, ou quoi que ce soit de ce genre. Vous transposez sur moi vos défauts d’adultes qui ont oublié que les enfants ont le coeur pur, qui les rend si fragiles à vos agressions…

NON aux ANTI-ENFANTS!
Ceux qui le proclament!
et ceux qui s’ignorent!

La Tribu d’Imocarpé – 30 avril 2009

(dernières modif. mai 2009)
http://imocarpe.info/blog/?page_id=499